Séjour à Madère – Novembre 2021

Julien Chorier

Une escapade portugaise automnale qui fait du bien, entre détente, bons restos, et sorties montagne.

Hôtel Quinta Da Serra

Jour 1

Arrivés en fin d’après-midi sur l’île, on récupère rapidement la voiture à Madeira Rent avant de prendre la direction de l’hôtel à Jardim da Serra (hôtel Quinta da Serra) qui s’intègre bien dans un magnifique parc. L’hôtel est certifié « Bio Hôtel », une certification bien mise en avant au restaurant pour les petits-déjeuner et dîners.

Jour 2

Le lendemain, on profite d’être dans le centre de l’île pour faire une belle promenade sur la Levada Jardim da Serra, Miradouro Boca da Corrida. Une jolie boucle par les crêtes jusqu’au Chao dos Terreiro avec une magnifique vue sur les montagnes abruptes. Un parcours dans un environnement unique et très sauvage. Le fait qu’il soit peu emprunté nécessite un peu de vigilance mais il en vaut le détour. Un itinéraire de 18km et 900m D+ avec vue qui nous a tout de suite permis de nous imprégner de la beauté et de la chaleur de l’île. 

L’après-midi est sous le signe de la détente autour du petit port de Camara de Lobos. Les couleurs des bateaux, l’ambiance et les terrasses sont vraiment sympas. On profite d’un repas typique avec la Poncha, le Bolo do Caco et des poissons grillés. On est bien à Madère.

Chao dos Terreiros

Jour 3

Pour encore mieux profiter de la journée, on commence par un footing sur la Levada Jardim Da Serra avant un petit-déjeuner copieux. 

Direction ensuite le nord de l’île où on retrouve Patricio à Seixal (départ/arrivée de la Maxirace Madeira). Un petit café au soleil avant de partir à la découverte de Rabaçal pour un parcours très dégagé entre Levada, Cascades et petits sommets. 15 jolis km parcourus sur les chemins de Madère.

Le soir, on arrive à Porto Moniz, à l’Aqua Natura Bay, un endroit très agréable pour se reposer, point de départ de la découverte du Nord.

KV Fanal

JOUR 4

Le lendemain matin, je décide de faire le KV de Fanal avant le petit déjeuner, à la frontale pour la montée. Un Aller-Retour de 8km pour 1000m de D+ au départ de Ribeira Funda. Rien que l’accès au départ vaut le détour. Un joli petit hameau au pied de la falaise. Un lieu que j’avais déjà eu la chance de voir en 2016 lors d’un canyoning avec Hoka.

Après un petit déjeuner, on repart à Seixal pour découvrir le 25km de la Maxirace Madeira.

Le parcours est très exigeant, il commence par 1200m de D+ en 6km avant une partie plus vallonnée, même plate sur la Levada Dos Cedros. Mais il y a un moment où il faut redescendre et les 1200m de D- ne sont pas plus faciles que la montée. Le nombre de marches est innombrable mais le chemin est très joli et propre.

Un bel aperçu avant que je revienne avec Audrey sur le 55km de la Maxirace début décembre. Cette portion sera juste au milieu de notre course, il va falloir être prudent.

De retour à l’hôtel, on apprécie le repos au spa et à la piscine, il serait dommage de ne pas en profiter !

Les sentiers de Madère offrent une magnifique vue sur les montagnes abruptes, un environnement unique et très sauvage.

Boca de Corrida

Jour 5

Le lendemain, la journée commence bien avec une promenade sur la côte Sud-Ouest, avec le passage sur la route très pittoresque à la Cais da Ponta do Sol (cascade qui tombe sur la route). On découvre les bords de plage puis on enchaîne avec un déjeuner à Ribeira Brava.

Apéritif traditionnel obligatoire, Poncha, Bolo do Caco, patelles grillées suivi d’un Peixe espada à la banane et de bœuf à la broche. 

Pour commencer la journée, petit tour sur les premiers km du MIUT (Madeira Island Ultra Trail). Ça monte bien raide pour arriver sur les hauteurs de Porto Moniz, une grosse averse nous rafraîchit bien mais il ne fait pas trop froid (environ 18-20 degrés).

On quitte ensuite la partie Nord, Porto Moniz, pour rejoindre Funchal et la côte Sud.

Après-midi sur l’eau avec une sortie en mer à la recherche des dauphins. Ils n’étaient malheureusement pas de sortie mais on a pu admirer d’assez près plusieurs petites colonies de globicéphales.

Dégustation de patelles à Bolo do Caco, Ribeira Brava

Jour 6

Pour notre dernière grande journée sur l’île on profite d’une navette voiture pour laisser la nôtre à Pico Arieiro avant de rejoindre Curral das Freiras. C’est le lieu de départ de notre randonnée du jour qui va nous faire passer par le sommet de l’île, Pico Ruivo (1860m).

Le début de la montée se fait dans d’immenses forêts d’eucalyptus, puis la végétation se transforme en buissons. Le soleil du départ est remplacé par la brume des hauteurs.

Heureusement, quelques éclaircies nous permettent d’apprécier la vue sur l’immensité des vallées. On croise un peu de monde à l’approche du sommet.

À la descente, un petit café au refuge du Pico Ruvio nous réchauffe avant de repartir en direction du Pico do Arieiro. Le parcours est varié : un enchaînement de nombreux escaliers, tunnels, un chemin difficile mais la beauté des paysages vaut les efforts.

Seixal - Reco Maxirace

Le ressenti du séjour est très positif. Madère a de belles choses à offrir, que ce soit en famille ou entre compétiteurs ! Une belle mise en jambes avant d’y retourner très rapidement pour la Maxirace.

Laisser un commentaire