Faire une course à Hong Kong, quel intérêt ?

Julien Chorier
Hong Kong est une ville que j’ai découverte il y a maintenant 6 ans, en décembre 2012. Depuis, j’y suis retourné trois fois sur trois courses différentes. Mais dans quel but ?

LA JUNGLE À LA PORTE DE LA VILLE

Hong Kong est une ville aux dimensions incroyables avec une très forte densité de gratte-ciels. Mais dès qu’on passe la limite très urbanisée, une belle découverte s’offre à nous : on se retrouve dans un environnement très sauvage, avec la faune et flore de la jungle… De belles découvertes de plages sauvages, de collines vraiment escarpées.

La principale différence avec nos environnements se situe sur la qualité des chemins, de nombreuses parties sont bétonnées, équipées de marches.

julien-chorier-hong-kong-marches

En 2012, alors dans l’équipe Salomon, nous participons avec mes collègues de team (François D’Haene, Michel Lanne et Andy Symonds) au Oxfam Trailwalker, une course de 100km en équipe de 4. Le but de cet événement est de récolter des fonds pour l’association Oxfam.

Je suis ensuite revenu sur cette course en 2015, avec Pau Capell, Yeray Duran et Casey Morgan. Une expérience « unique » marquée par une erreur de balisage qui nous ramènera au point de départ après 8km de course…  Pour finalement finir troisièmes.

Julien Chorier Hong Kong

UN AUTRE TYPE D’ENVIRONNEMENT

J’ai découvert par la suite de nombreuses courses à Hong Kong dont le Vibram100 qui reprend 90 % du parcours du Oxfam Trailwalker mais également une course plus courte avec la MSGI HK50, une course support des championnats d’Asie de skyrunning.

Cette course m’a permis de découvrir l’île de Lantau, île très préservée en dehors de l’aéroport ;-). Un des sommets de l’île sert de siège à un énorme Bouda. Le week-end, un grand nombre de Chinois viennent se promener dans ce grand parc.

L’avantage de courir en Asie, et notamment à Hong Kong, en début et fin d’année permet de profiter d’un peu plus de chaleur que dans nos régions.

julien-chorier-hong-kong

HONG KONG POUR COMMENCER 2019

J’aime bien également les parcours très vallonnés mais pas montagnards, je peux du coup travailler des vitesses de course un peu plus rapides.

Je retournerai pour la cinquième fois à Hong Kong en 2019 pour y commencer la nouvelle saison.  Au programme, la course des 9 Dragons, un 50 miles le samedi enchainé avec un 50 km le dimanche.

De quoi bien démarrer 2019 !

julien-chorier-hong-kong

Laisser un commentaire