Transgrancanaria 2014, une grande première

En ce début 2014 me voilà en chemin pour de nouvelles aventures. De nombreux changements font que je repars un peu dans l'inconnu, très exité. Préparer un ultra pour le 1er Mars n'est pas si simple ; Il a fallu faire des compromis pour essayer d'aborder la course avec un niveau de forme correct sans créer trop de fatigue en début de saison.

 

trangrancanaria chorier2014

trangrancanaria chorier2014 14

Pour revenir aux Canaries, j'arrive une petite semaine avant la course. Je profite de ces moments là pour m'immerger dans le parcours et reconnaître le secteur Cruz de Tejeda/ Garanon.

trangrancanaria chorier2014 16

Ces quelques jours dans la montagne sont passés en compagnie de Timothy Olson et Ryan Sandes.

trangrancanaria chorier2014 15

Je découvre donc un parcours très technique, exigeant. Les conditions climatiques sur les sommets ne sont pas faciles, il reste de la neige sur le bord de la route. La nuit le thermomètre descend à 4-5°C, il pleut régulièrement. Il faudra être vigilant. En redescendant dans le sud de l'île vers Maspalomas, je retrouve un climat beaucoup plus sec et chaud. Quelques footing sur place avec mes coéquipiers Hoka (Pascal Blanc et Caroline Chaverot) et nous voilà en route pour le départ.

 trangrancanaria chorier2014 17

Le départ est donné à minuit sous un temps maussade, du vent et un bon crachin « breton ». Au moins on n'a pas encore trop chaud.

La course emprunte une petite section de route avant qu'on s'engage sur les premiers lacets de la plus grande ascension de la journée. La montée au col de Tamadaba Transgrancanaria 2014

trangrancanaria chorier2014 8

Rapidement Cyril Cointre se retrouve aux avant-postes et mène le peloton. La file de coureurs est continue sur l'ensemble des lacets. Ce rythme correct permet de faire une montée groupée, il n'y a pas d'écart. Juste avant le premier ravitaillement, Timothy accélère pour se porter à l'avant. On fera donc un petit bout de chemin avec Cyril puis Feddy Thevenin.

trangrancanaria chorier2014 6

Seb nous rejoint un peu plus loin avec Arnau Julia. On fera un bon bout de chemin ensemble. Sur une relance, sur un bout de route, Seb se détache un peu, je ne fais pas l'effort pour m'accrocher, la course est longue.

trangrancanaria chorier2014 10

Peu de temps après, je vois Arnau glisser sur des feuilles tombées sur le chemin. Je passe en faisant attention à mes pieds pour ne pas glisser. Je ne vois pas la branche et me la prend en plein sur le dessus de la tête. Je tombe en arrière, sonné, du sang dans la bouche. Bilan, un bout de langue coupé et une dent à moitié cassée. Je mets un peu de temps à reprendre mes esprits et à repartir.

trangrancanaria chorier2014 4

trangrancanaria chorier2014 1

trangrancanaria chorier2014 3

Vient ensuite la fin de la nuit après le passage à Teror. Tim me rattrape et semble vraiment à l'aise dans cette montée, je le regarde s'éloigner au loin.

trangrancanaria chorier2014 9

A la fin de la descente suivante sur Tejeda, Ryan me rattrape à son tour. J'ai vraiment l'impression que je subis mon manque de préparation en montagne et le manque de dénivelé effectué. Cela ne m'inquiète pas, il s'agit juste d'un constat. Je profite de cette montée vers Roque Nublo .

Je croise Ryan sur l'aller retour au sommet, un petit mot d'encouragement et chacun repart dans sa direction.

trangrancanaria chorier2014 2

trangrancanaria chorier2014 7

J'arrive donc à Garanon sans être trop entamé mais pas sur un très bon rythme. En arrivant au ravito je vois les coureurs de la Martahon race s'élancer devant moi.
Un ravito express, un contrôle du matériel obligatoire et me voilà reparti en direction du sommet de la course le Pico de las Nieves.
Seul petit souci, devant moi j'ai un énorme bouchon de plusieurs centaines de coureurs. Heureusement grâce à leur compréhension je n'ai pas trop de mal à m'insérer dans cette masse de coureurs. Je réussirai à m'en échapper une dizaine de km plus loin. La partie descendante me fait du bien, je reprends un réel plaisir sur cette descente technique.
La suite sera moins fun avec une bonne partie sur une large piste qui finit par d'interminables lacets...
Vient enfin la descente annoncée comme très technique sur Arteara.
Rapidement, je suis surpris de voir Seb qui semble dans un mauvais passage, il pense arrêter en bas, gros coup de chaud. De le revoir me relance dans la course, la tête n'est peut-être pas si loin.
A Arteara, la chaleur est vraiment très présente, Arnaud me verse une bouteille sur la tête et m'annonce que Tim est à 3min. Incroyable, je reviens vraiment dans la course.
Les jambes répondent bien et j'arrive à dérouler sur ces longs, très longs bouts de piste. Il reste 20km, pour ne pas avoir de regrets, je serre les dents et relance. Quelques km plus loin je rejoins Tim, pour la 10ème fois de la course on se repasse.
Il ne semble pas au mieux et ne s'accroche pas. Il fait vraiment très chaud, je bois énormément, je dois dépasser les 1,5 litres par heure. Je m'inquiète un peu, j'ai peur que ça ne passe pas. Mais non, la boisson de l'effort passe toujours et pas de mal de bide, tant mieux.

trangrancanaria chorier2014 13

La sortie du canyon annonce les 5 derniers km. Difficile de faire 4km en ligne droite dans un canal asséché. La vue du panneau 1km est un soulagement. On sort du canal, quelques centaines de mètres sur la plage et voilà la ligne d'arrivée. Me voilà soulagé et heureux de cette 3ème place.

trangrancanaria chorier2014 11

Je félicite Ryan, Tim me rejoint juste 3 min derrière.

Après 10min à faire des photos, ITW, je découvre que je ne suis pas 3ème mais second. J'étais persuadé que le coureur qui était en tête avec Seb était resté devant, je n'ai pas vu quand je l'ai rattrapé (soit à un ravito, soit dans la masse des coureurs du marathon). Cool je suis second. Finir entre les 2 coureurs ayant les meilleurs chronos sur la western state sur un parcours aussi roulant et chaud sur la fin et le tout début mars et une réelle satisfaction.

trangrancanaria chorier2014 12

Après la remise des prix et un dernier repas entre coureurs, place au repos en famille afin de recharger les batteries au soleil avant de rentrer en France.

Une vidéo résumée :

Un grand merci aux personnes, partenaires qui m'ont permis d'aller au bout de cette aventure :

  • Hoka : les Rapa Nui 2 ont été au top ;
  • Effinov : la boisson hydraminov est bien passée malgré des volumes absorbés très importants ;
  • Compressport : top confort des pieds à la tête, Pablo a été d'un grand soutien ;
  • Julbo : les Tracks, nickel ;
  • Valtho : parfait pour la prépa à la chaleur, ou pas ;-)

Merci Arnaud pour l'aide avant et pendant la course

www.activepatch4u.com

  • logo  effinov
  • Hoka one one Logo 2015

  • VT-Bloc marque-gris-H
  • logo  julbo
  • logo compressport
  • AllibertTrekking Logo rectangle RVB vert