Pourquoi un Ironman, la préparation ?

Quelle idée de se lancer sur un Ironman, d'où vient ce challenge, comment je me suis préparé...

Ironman, la genèse

Depuis que je fais du trail, j’essaie de varier l’entrainement pour éviter la lassitude et autant que possible les blessures.

Comme j’aime bien rouler, le vélo ne me pose pas de problème.

J’ai bien essayé de me mettre à la natation il y a 5 ou 6 ans, mais j’ai tenu 2 mois au rythme d’une séance par semaine : je n’aime pas l’eau…

Pour me « forcer » à nager, il me fallait un objectif.

Cette idée de faire un triathlon et un Ironman a commencé à germer pendant un weekend où j’ai rencontré Fredrik Van Lierde, à l’automne 2014.

J’ai expliqué mon cas et il m’a dit que sans être nageur et en s’entrainant un peu, la natation devrait passer en environ 1h20, prémonitoire ???

Fred 3

Le temps passe et je ne pointe toujours pas mes orteils dans l’eau d’une piscine.

A l’automne 2015, Guillaume Vautier me propose de m’inscrire à l’Ironman de Nice où Compressport est partenaire. Je regarde la date dans le calendrier, début juin, ça colle.

En plus Hoka, lance un team Tri en 2016 avec à sa tête Thomas Leboucher (coach à Chambéry Triathlon).

Je me lance et me retrouve donc  inscrit à la course mais également au 70.3 d’Aix en Provence qui me permettra de me tester.

 

Ironman, la préparation

Je fini l’année 2015 sans trop me soucier de 2016. Pour la natation, ça ressemble beaucoup à « demain je commence »…

Je me rapproche tout de même du club de Chambéry Triathlon pour démarrer une préparation en natation dès le début 2016. Je pars de très loin, je ne sais pas du tout nager le crawl…

Thomas Leboucher et Alexandre Garin seront là pour me donner les bons conseils pour essayer de boucler la natation. La progression est très lente, et quand je regarde mes chronos au 100m, je me dis que je vais passer un long moment en mer.

Il paraît qu’avec l’eau de mer et la combinaison tout est plus facile. J’ai tout misé là dessus.

Dès la réception de ma combinaison (fournie par Orca), avec Christophe Aubonnet, nous partons pour un essai dans le lac d’Annecy. L’eau très froide (11°C) me permettra juste de tester l’habillage, déshabillage. J’ai juste nagé 30m avant de sortir tellement j’avais froid.

L’étape suivante sera un stage d’une semaine à Antibes avec Olivier Marceau. Ce stage me permettra de faire un bon volume d’entrainement, de nager en mer, de reconnaître le parcours vélo de Nice et d’avoir de bons conseils sur les 3 disciplines par des coachs vraiment bons.

1er essai en mer 2

La semaine de stage se concluait par le 70.3 d’Aix en Provence, normalement, ma première mise à l’eau. Malheureusement les conditions météo n’ont pas permis de faire la partie natation.

La course se transforme donc en un contre la montre à vélo et un semi à pieds.

Sur la partie vélo, je n’arrive pas à me mettre en mode « course », certainement la fatigue des 30h d’entrainement  de la semaine. Dès le vélo posé, je suis agréablement surpris de mes sensations à pieds et peut accélérer presque à chacun des 3 tours. Je fini le semi en 1h16, vraiment satisfait (il y avait environ 300m de D+).

finish

Un petit retour sur trail avec la belle course à domicile d’Interlac où, par manque de fraicheur, je mets un peu de temps à me mettre en route. Les sensations reviennent bien à mi-course, et j’en profite pour aller décrocher la victoire sur cet ultra de 80km et 4100 m de D+ en 8h.

pont 2

Après 1 ou 2 passages au lac du Bourget et d'Aiguebelette pour nager en lac, je suis un peu inquiet sur mes chronos natation. Mon allure moyenne au 100m de 2min20 devrait juste me permettre de nager les 3,8km en 1h30.

Aiguebelette

Etant donné que ma plus longue séance a été de 3000m, je nage dans l’inconnu.

La semaine de Nice arrive, un dernier tour en vélo pour tester une dernière fois le matériel, un dernier run et une sortie en mer et il est déjà l’heure de prendre le départ de cette grande aventure.

Pour estimer mes temps, je me base sur le chrono réalisé par un copain, Régis, sur l’édition 2015. Il nage bien mieux que moi, j’espère faire presque le même chrono en vélo et à pieds :

Regis 2014

La suite dans le compte rendu de course.

Je reviendrai en détail sur l'IRONMAN FRANCE Nice et d'ici là je vais retrouver les chemins pour The North Face Lavaredo Ultra Trail.

 

Quelques chiffres sur ma préparation en 2016 :

 

Type d'activité

distance (km)

durée (h:min:s)

Janvier

Course à pied

414,65

50:18:38

Février

Course à pied

246,59

26:26:33

Mars

Course à pied

341,43

36:39:35

Avril

Course à pied

312,84

31:40:59

Mai

Course à pied

298,00

32:45:55

Janvier

Cyclisme

556,45

18:24:22

Février

Cyclisme

590,27

21:38:45

Mars

Cyclisme

497,37

16:41:26

Avril

Cyclisme

975,80

35:36:50

Mai

Cyclisme

630,91

22:24:59

Janvier

Natation

14,10

5:59:04

Février

Natation

3,00

1:37:26

Mars

Natation

8,83

3:34:59

Avril

Natation

16,71

7:23:16

Mai

Natation

12,61

5:11:01

 

Un grand merci aux partenaires qui me soutiennent dans cette aventure :

 

  • logo  effinov
  • Hoka one one Logo 2015

  • VT-Bloc marque-gris-H
  • logo  julbo
  • logo compressport
  • Allibert logo 2016